GERARD YUNG

biographie

 



















Gérard Yung est né dans une famille d’artistes son père Antonin Yung est peintre. Il grandit en contact et au rythme de la recherche artistique. A 17 ans, il se produit comme chanteur guitariste dans les orchestres de sa région puis dans le groupe qu'il crée avec des copains. Son goût le dirige vers la chanson sous toutes ses formes avec des styles variés : Léo Ferré, Chansons Françaises et rythmes africains et Tziganes. Il met en musique les poèmes de Arthur Rimbaud "Le bateau ivre". Puis très vite il commence à écrire et composer ses propres chansons. Après une maîtrise d’anglais, un séjour d’un an en Angleterre lui fait découvrir d’autres horizons et cotoyer des musiciens folk, à Newcastle dans le nord du pays.

 

Gérard Yung en profite pour tester ses chansons sur le public anglais, entamant une série de concerts britanniques. Son goût pour les textes le pousse à rencontrer en Angleterre le célèbre écrivain Alan Sillitoe auteur de la «La solitude d’un courreur de fond». Il fait une thèse sur cet auteur qui s'intitule "the outsider in Alan Sillitoe's fiction".

Dès son retour en France, il publie ses poèmes et chansons dans un recueil intitulé : « L’Art de pisser dans un violon». Recueil de poésies et textes en prose. Il poursuit en parallèle l’étude de la musique, composant à l’occasion des musiques de films.

 

Il compose avec le rythmicien Franck Balestracci deux oeuvres instrumentales et polyrythmiques "Minimal Music" et "Autres temps" ce qui lui permet d'explorer différents univers sonores et compose également des musiques pour des films publicitaires.En 1995, il compose pour le réalisateur Bernard Pradineau la musique du film consacré au peintre Jean Verame qui sera diffusée sur France 2, la 5, Fr3 ainsi que sur les grandes chaînes étrangères.

 

En 1996 il enregistre un CD : « IMMEDIAT». Cet album nous révèle un artiste original : chaque chanson nous fait découvrir un peu plus sa personnalité. Il chante ses chansons sur les scènes accompagné de musiciens confirmés. Il puise dans ses voyages l’inspiration pour créer de nouvelles chansons.

 

En 2002, Il sort son nouveau CD "PANTHERE" avec des titres forts comme "Himalaya", "Panthère", "Elle m'a dit n'importe où". Ce nouvel album éclectique, coloré, nous fait voyager par le son et les textes. Guitares électriques, acoutiques, batterie, clavier, choeurs, mélodies et rythmes se marient.Dans ce CD Gérard Yung a choisi de s’entourer de musiciens français de talent : Régis Sévignac aux choeurs et à la guitare, Corinne Drai choriste, Jean Luc Léonardon claviers et choeurs, Claude Samblancat, choriste, Le batteur Arnaud Rippert, le bassiste Mitch Bira. Musiciens travaillant dans les équipes d’Axelle Red, Julien Clerc, Maurane, Alain Souchon.

Cet album est très riche en portraits, et en paysages, il nous fait partager son affection pour le peuple tibétain qui donnera le titre Himalaya. Il y présente aussi des personnes qu’il a rencontrées au fil de ses voyages, véritable album de photos que notre oreille prend plaisir à feuilleter.

 

Le 18 Octobre 2002, création au Théâtre du Chien qui fume à Avignon de son nouveau spectacle "Voyage dans quatre continents", où sont présents des musiciens venant de différents horizons musicaux. Gérard Yung a choisi de parler de l'Inde, de l'Afrique et de L'Amérique, et de l'Europe. Ses chansons servent de fil conducteur, L'Inde est représentée par les sitaristes Sylvie Hiély, Laurent Gherzy et Romain Dallier. Le continent de l'Afrique incarnée par les prestigieuses performance de musiciens Camérounais Alain Rageot et Mitch Bira de Madagascar. A l'harmonica blues Pascal Bonnet et à la Batterie Arnaud Rippert, au violoncelle la merveilleuse Sophie Hautier

.Il joue au "Rouge Gorge" Avignon ce spectacle le 27 Mars 2003.En Juillet 2003, il prépare le festival d'Avignon à la "Tache d'Encre". Spectacle Chansons Gérard Yung à la Tâche d'Encre, Rue des Teinturiers Festival d'Avignon .Il est accompagné de son fidèle guitariste Alain Rageot ,qui tisse autour des textes de Gérard un univers poétique à la guitare et la contrebasse électrique.

.

Grand spectacle riche en couleurs avec un nouveau tour de chant à l'Auditiorium du Thor le 3 Avril 2004, son public de plus en plus nombreux est venu applaudir le nouveau spectacle. L’auditorium de 600 places était complet. Gérard Yung avec sa tribu de 10 musiciens, en prime une violoniste anglaise Jessica Tinkler, et une trapéziste Marie Anger évoluant dans les airs et qu'il a mise en scène lui-même pour illustrer la chanson qu'il a écrite en hommage à Vim Venders pour son film " Les Ailes du Désir".

 

En 2006, Gérard Yung concert au Théâtre du Rouge Gorge, où il est venu présenter son nouveau répertoire, accompagné du percussionniste Adama Cissoko du Burkina Fasso, de Jessica Tinkler au violon, à la guitare Alain Rageot, à la basse Mitch Bira et Stéphane Sokcic à la batterie.

 

En mai 2007 : sortie d’un recueil de poésie “La Muse des Métamorphoses” aux Éditions Pierron. Que sept peintres de talent lui ont fait l’honneur d’illustrer : Christian Jauréguy, Pierre Cayol, Pierre Daboval, Noëlle Nicolau B. , Jean-Pierre Péransin, Le Zhang, Antonin Yung.

 

En 2009 : Sortie de son nouveau CD "Hé Mama" avec un magnifique concert dans la cour d'honneur du Château de Saumane. Gérard Yung, accompagné de ses musiciens, nous fait découvrir de nouvelles orchestrations électriques et tribale de son univers musical dans un cadre magnifique du Château de Saumane, voyage africain, tzigane et indien .

En 2010 Nouvelle écriture un conte musical.

conditions générales de vente

mentions légales
conditions d'utilisations